Centre de Gestion des Risques et d'Accompagnement Techniques des mutuelles de santé

Centre de Gestion des Risques et d'Accompagnement Techniques des mutuelles de santé

L’efficacité des mutuelles de santé en termes d’augmentation des effectifs (recrutement et fidélisation), de produits offerts (maitrise des différents risques notamment le risque moral, la sélection adverse et la sur prescription), de gestion et gouvernance efficace,  passe impérativement par la professionnalisation du métier.

Pour y arriver, et tenant compte des dimensions géographique de la RDC,  plus de 2.345.000 Km², la stratégie adoptée est celle de la mise en place des structures d’accompagnement de proximité en province appelées centre de gestion des risques et d’accompagnement technique  des mutuelles de santé (CGAT)

Initié  en mai 2010 par le Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers (ANMC, BRS, CORDAID et WBI), la stratégie CGAT obtient progressivement l’adhésion des différents autres partenaires et s’installe progressivement dans les provinces

Vision et missions du CGAT

Le CGAT  est une association sans but  lucratif de la société civile apolitique , areligieux mais au service de la population et poursuit comme  objectifs de contribuer à l’amélioration du droit à la Protection Sociale  en vue de lutter contre la pauvreté en RDC

Le CGAT se bat donc pour une meilleure accessibilité des populations rurales  et urbaines , de l’économie informelle et les travailleurs du formel à statut  précaire(policier, militaires, enseignants , fonctionnaires de l’Etat) aux soins de santé de qualité  par la mise en place de nouvelles   mutuelles de santé et par la consolidation de celles existantes , communautaires  ou corporatistes

Les missions  du CGAT  peuvent  être résumés comme suit :

Pour le niveau National :

  • Plaidoyer politique en faveur de l’institutionnalisation des mutuelles de santé et de leur articulation avec les dispositifs nationaux défis  de la Protection Sociale;
  • Consolidation technique des antennes provinciales et collaboration avec d’autres promoteurs de mutuelles de santé dans les autres provinces;

  • Capitalisation et diffusion de l’information

Pour le niveau Provincial :

  • Professionnalisation des mutuelles  des mutuelles de santé: renforcement des compétences  techniques, thématiques, organisationnelles et politiques  ;
  • Représentation des patients auprès des prestataires de soins: conclusion de conventions avec les centres de santé et contrôle  de la qualité de soins et du respect des normes;

  • Promotion des soins préventifs  conformément à la dimension «  mouvement  social » des mutuelles de santé;

  • Plaidoyer et appui à l’amélioration de l’accès aux soins de santé des personnes vulnérables ( troisième âge , indigents) par un mécanisme solidaire de partage des risques

Objectifs du CGAT

Objectifs généraux :

L’objectif général est de  renforcer, par l'action mutualiste professionnalisée,
  1. l’accessibilité financière des populations aux soins de santé de qualité,
  2. la protection et la canalisation de financement communautaire de la santé
  3. la participation citoyenne dans la gestion et la  gouvernance du système sanitaire au Congo notamment à travers l’accréditation des prestataires, le suivi de risques et le fonctionnement du  cadre de concertation provinciale.

Objectifs spécifiques :

L’objectif spécifique est de rationaliser le travail et les équipes provinciales et nationale de CGAT et d’avancer dans le processus de mise en réseau afin d'augmenter significativement la portée et la qualité de l'action mutualiste et la capacité financière de CGAT et des mutuelles de santé, et ce, dans un environnement économique, politique et légal propice.

Cartographie actuelle du CGAT

Clicker sur l'image pour visualiser

Nos difficultés

  • Difficultés avec les institutions  bancaires ( de retrait de fonds à la MECRECO, BIAC)
  • Plusieurs problèmes liés aux prestataires de soins: non respect de tarif de la convention, manque des médicaments et la sous prescription,...

  • Pas de fond de garantie  pour les mutuelles accompagnées par le CGAT

  • Les réunions  cadre de concertation se tiennent dans les différentes provinces mais les régulateurs ne s’impliquent pas encore en ce qui concerne l’offre de soins et la demande de MUSA ;

  • La loi sur les mutuelles de santé était promulguée en février 2017, après 2 ans pas des mesures d’application ( la fermeture d’une mutuelle de santé de GOMA par le Gouverneur de la ville) ;